League Coat of Arms

Les armoiries de la Ligue

Histoire

Recevoir des armoiries est un honneur émanant de la Couronne. Au Canada les prérogatives de Sa Majesté dans ce domaine sont exercées par l’Autorité héraldique du Canada qui fait partie du Bureau du gouverneur général du Canada.

Par une demande adressée au héraut d’armes du Canada, le 31 mars 1998, la Ligue monarchiste du Canada a exprimé le désir de recevoir des armoiries officielles de la part de l’Autorité héraldique du Canada. Le 3 juin 1998, M. Robert D. Watt, Héraut d’Armes du Canada, a informé la Ligue monarchiste comme suit : "Le vice-chancelier d’armes m’a donné le droit d’autoriser des armoiries, un timbre, une devise, un drapeau et un insigne à la Ligue monarchiste du Canada"

Le directeur national de la Ligue monarchiste du Canada a demandé par la suite à quelques membres de la Ligue, experts en héraldique, de présenter des épures pour la conception des armoiries qui pourraient être présentées lors de ses discussions avec le héraut d’armes du Canada. Cette initiative a généré des suggestions édifiantes. Le président national a aussi invité tous les membres de la Ligue monarchique à concevoir une devise, celle choisie étant l'idée originale de G. Toffoli, "la Loyauté nous Lié", rendu en latin comme "Fidelitate Coniuncti".

Les armoiries ont été proclamées par le Hérault extraordinaire de Niagara, M. Gordon D. McPherson, et ont été présentées à la Ligue par l’honorable Hilary M. Weston, lieutenante-gouverneure de l’Ontario, qui a agi au nom de Son Excellence, la gouverneure générale du Canada, lors d’une cérémonie pour célébrer le 48e anniversaire du règne de Sa Majesté. Six cent amis et membres de la Ligue se sont réunis à la cathédrale de Saint-James, à Toronto, le 6 février 2000, pour marquer l’occasion. Les Lettres d’armoiries ont été par la suite bénis par le très révérend Douglas Stoute, doyen de Toronto, et curé de cette cathédrale.





Les Armoiries de la Ligue


le blason complète des armoiries de la Ligue, y compris tous ses éléments

Le drapeau de la Ligue


Le drapeau porte en son centre une feuille d’érable sur laquelle est posée la couronne britannique, comme c’est la tradition.

L’insigne de la Ligue


L’insigne est l’alternative supplémentaire moins formelle d’identification de la Ligue monarchiste. Il est composé des armoiries, encerclé par un ruban portant la devise.

Remarques sur la concession des armoiries à la Ligue monarchiste du Canada


L’usage de deux couronnes royales a personnellement été approuvé par Sa Majesté la Reine Elizabeth II suite à la recommandation de la Gouverneure générale du Canada. La sanction officielle sur laquelle Sa Majesté a signé "Approuvé Elizabeth R" est précieusement conservée dans les archives de l’Autorité héraldique du Canada, mais une copie peut être consultée par les membres de la Ligue monarchiste. Les couronnes, acte de générosité de la Souveraine, attirent l’attention sur la mission particulière de la Ligue monarchique et rappellent le fait que la souveraineté du Canada est investie dans la Couronne. À notre connaissance, c’est la première fois que des couronnes royales sont approuvées pour une organisation non gouvernementale, qui plus est ne reçoit pas le soutien officiel de la Famille royale. C’est aussi la première fois de l’histoire héraldique du Canada que des couronnes royales de deux couleurs différentes apparaissent sur des Lettres d’armoiries.

La couronne et les feuilles d’érable sur l’écu représentent le but de la Ligue monarchique et le pouvoir des onze gouvernements canadiens qui se partagent l’autorité de la Monarchie. La feuille d’érable est un symbole canadien, depuis sa proclamation par Sa Majesté George V, en 1921.

Les supports, un orignal et un ours grizzly, sont des animaux canadiens uniques. Ils représentent respectivement, un ubiquiste qui est un habitant bienaimé des vastes forêts canadiennes, et une bête féroce qui défend son territoire contre tous les envahisseurs. Ainsi, ces animaux symbolisent le travail diversifié de la Ligue monarchique; l’orignal représente son propre travail à travers le pays, tandis que l’ours représente sa tâche d’expliquer et de défendre le rôle de la Couronne canadienne avec vigilance et parfois agressivité.

Dévoué et aussi territorial, le castor garde la Couronne royale dans sa patte, ce qui symbolise l’affection de la Ligue pour la Monarchie, unie par son devoir de servir et de protéger l’institution. Les émaux "argent" et "or" sur l’écu reflètent les couleurs nationales, aussi proclamées en 1921 par le roi Georges V.

Au pied des armoiries, les fruits d’érables du Canada symbolisent le sol fertile du pays de l’érable, et le dévouement et l’effort qui ont mené à la fondation de la Ligue monarchiste, mais également le dévouement et l’effort qui sont cependant toujours nécessaires à son renouvèlement.

La devise : "Fidelitate Coniuncti" provient de la suggestion d’un membre de longue date Garry Toffoli, de Toronto : "La loyauté nous unie". Elle reflète le travail et l’unité de la Ligue monarchiste ainsi que les origines de l’unité canadienne sous la Couronne. Pour éviter les difficultés qui se présenteraient si la devise apparaissait dans les deux langues officielles, elle a été traduite en latin (la langue universelle de la civilisation occidentale qui respecte les deux peuples fondateurs du Canada, et qui est la langue traditionnelle utilisée dans les devises) par M. Ian Macdonald, Ph. D., de l’Université de Toronto, campus de Scarborough, consultant à l’Autorité héraldique du Canada.

Les armoiries ont été conçues par M. Robet D. Watt, le Hérault d’armes du Canada. Il a tenu compte de nombreuses suggestions venues des membres de la Ligue à travers le Canada, particulièrement celles du colonel Strome Galloway (co-fondateur de la Ligue) et de MM. Darrel Kennedy, UE, Rean Meyer, UE, John Wilkes et Bruce Patterson. De nombreux membres de la Ligue ont participé à un concours pour choisir une devise appropriée pour ces armoiries.

M. Gordon D. McPherson a illustré les armoiries de la Ligue monarchiste. Il est un artiste héraldique de grande renommée et a été nommé Hérault extraordinaire de Niagara en 1999. Le travail artistique supplémentaire des Lettres d’armoiries qui confirment les armoiries a été exécuté par Mme Deborah MacGarvie, et la calligraphie par Mme Suzanne Wright.

Les armoiries ont été proclamées par le Hérault extraordinaire de Niagara, M. Gordon D. McPherson, et ont été présentées à la Ligue par l’honorable Hilary M. Weston, lieutenante-gouverneure de l’Ontario, qui a agi au nom de Son Excellence, la gouverneure générale du Canada, lors d’une cérémonie pour célébrer le 48e anniversaire du règne de Sa Majesté. Six cent amis et membres de la Ligue se sont réunis à la cathédrale de Saint-James, à Toronto, le 6 février 2000, pour marquer l’occasion. Les Lettres d’armoiries ont été par la suite bénis par le très révérend Douglas Stoute, doyen de Toronto, et curé de cette cathédrale.

Contact

  domsec (@) monarchist.ca
  (1-800) 465-6925
  La Ligue monarchiste du Canada
B.P. 1057
Succ Lakeshore Ouest
Oakville, Ontario L6K 0B2

Média sociaux