queencanada La Reine et le duc d'Édimbourg

La Reine et le duc d'Édimbourg

La Reine du Canada

En tant que Souveraine, la Reine Elizabeth II incarne l’état canadien. Elle est source de loi, gardienne principale de la constitution, source des honneurs, centre d’intérêt de l’allégeance, et la personnification "d’une vie consacrée à servir" (Christopher Plummer, Colline Parlementaire, fête du Canada 2010). Une biographie de la Reine est disponible sur le site Web du Patrimoine canadien, de plus, des renseignements sur sa vie et ses activités au sein du Commonwealth se retrouve sur notre page de liens. Cet article-ci est seulement une brève liste des évènements les plus importants qui ont marqué son royaume tout au long des presque 60 ans de règne en tant que Reine du Canada.

Un journal complet des retours au pays canadien de la Reine ainsi que beaucoup d’autres informations sur notre monarchie, y compris une liste de ses patronages et de ses désignations de l’attribution du terme "Royal", peuvent être trouvés sur le site Web du Patrimoine canadien.

Les affectations militaires canadiennes de la Reine

Reflétant son rôle en tant que Commandante-en-chef des Forces armées canadiennes, la Reine a les attributs de commandement des corps d’armée suivants en tant que Colonel-en-Chef :

  • The Argyll and Sutherland Highlanders of Canada (Princess Louise’s)
  • The Calgary Highlanders
  • The Canadian Grenadier Guards
  • The Canadian Armed Forces’ Legal Branch
  • The Canadian Military Engineers
  • The 48th Highlanders of Canada
  • The Governor General’s Foot Guards
  • The Governor General’s Horse Guards
  • The King’s Own Calgary Regiment
  • Le Régiment de la Chaudière
  • The Rocky Mountain Rangers
  • The Royal New Brunswick Regiment
  • The Royal Regiment of Canadian Artillery (en tant que Capitaine-Général)
  • Le Royal 22e Régiment ("Le Vingt-deuxième régiment")



The Queen's Diamond Jubilee Portrait

Quelques faits saillants du règne au Canada

Picture

1953

  • La Loi sur la désignation et les titres royaux est proclamée après son passage à la Chambre des communes et au sénat canadiens, instituant de ce fait Elizabeth II officiellement « Reine du Canada »

1953
Picture

1957

  • La Reine ouvre le Parlement à Ottawa

1957
Picture

1959

  • Comme Reine du Canada, la Reine voyage aux États-Unis, où elle ouvre la Voie maritime du Saint Laurent avec Dwight Eisenhower, président des É-U, pendant un séjour de 45 jours visitant chacun des 12 provinces et territoires

1959
Picture

1964

  • La Reine assiste à des évènements à Charlottetown et à Québec pour marquer le centenaire des conférences menant à la Confédération en 1867

1964
Picture

1967

  • La Reine célèbre le centenaire du Canada par une visite à Ottawa et à « Expo 67 », l’Exposition universelle de Montréal

1967
Picture

1970

  • La Reine commence à visiter des provinces marquant leur centenaire dans la Confédération : le Manitoba en 1970 (ainsi que celui des Territoires du nord-ouest); celui de la Colombie-Britannique en 1971; de l’Île-du-Prince-Édouard en 1973 (ainsi que le tricentenaire de Kingston, Ontario, et les célébrations centennales de la GRC); et ceux de la Saskatchewan et de l’Alberta en 2005

1970
Picture

1973

  • Recevant ses invités à sa maison canadienne Rideau Hall, la Reine préside à la conférence annuelle des chefs de gouvernement du Commonwealth dans sa capitale d’Ottawa

1973
Picture

1976

  • La Reine déclare ouverts les jeux de la XXIe Olympiade à Montréal et, avec le prince Philip et ses enfants (unis d’outre-mer pour la première fois), soutient la princesse Anne comme concurrente dans les épreuves olympiques de sport équestre à Bromont, Québec

1976
Picture

1977

  • La monarque du Canada célèbre son jubilé d’argent en ouvrant le Parlement canadien et en visitant la région de le capital nationale

1977
Picture

1978

  • La Reine déclare ouverts les XIe Jeux du Commonwealth à Edmonton au cours d’un retour au pays de 12 jours

1978
Picture

1982

  • La Reine proclame la Constitution du Canada rapatriée, dans une cérémonie sur la colline du Parlement, Ottawa

1982
Picture

1983

  • Tout en visitant les États-Unis, la Reine informe ainsi le Président Ronald Reagan des É-U : « je rentrerai chez moi au Canada demain. » Sa Majesté fait plus tard un retour au pays de quatre jours en Colombie-Britannique

1983
Picture

1984

  • La souveraine du Canada célèbre le bicentenaire de la fondation du Nouveau Brunswick et celui de l’Ontario au cours d’un retour au pays Canadien de 13 jours

1984
Picture

1987

  • Pendant un retour au pays canadiens de 16 jours, la Reine préside à la conférence annuelle des chefs de gouvernement du Commonwealth dans la capitale de Victoria, de Colombie Britannique.

1987
Picture

1992

  • La Reine célèbre le 125ième anniversaire de la Confédération par sa présence aux festivités de la Fête du Canada sur la colline Parlementaire.

1992
Picture

1994

  • Comme monarque du Canada, Sa Majesté préside aux commémorations canadiennes du jour J en France. Lors de son retour au pays canadien d’une durée de dix jours, la Reine déclare ouvert les XVe jeux du Commonwealth, à Victoria. Accompagnée de son premier ministre canadien, Sa Majesté consacre le mémorial du Canada, honorant les soldats tombés au combat au cours des deux guerres mondiales, à Green Park, Londres

1994
Picture

1997

  • Au cours d’un retour au pays canadien de dix jours, la Reine assiste au 500ième anniversaire du débarquement du « Matthew » , à Bonavista, Terre-Neuve-et-Labrador

1997
Picture

2002

  • La Reine célèbre son Jubilé d’Or avec un retour au pays incluant son passage par les cinq régions du Canada

2002
Picture

2004

  • En qualité de Reine du Canada la souveraine assiste au service canadien de commémoration marquant le soixantième anniversaire du jour J, sur la plage Juno, à Courseulles-sur-Mer, France

2004
Picture

2007

  • La Reine consacre une seconde fois le mémorial de guerre commémoratif de Vimy, France, à titre de Souveraine du Canada

2007
Picture

2010

  • D’énormes foules souhaitent la bienvenue à la Reine du Canada alors qu’elle préside pour la cinquième fois aux cérémonies de la Fête du Canada sur la colline Parlementaire pendant un retour au pays de dix jours

2010
Picture

2015

  • La Reine consacre de nouveau le Haut-commissariat du Canada, à Londres
  • La Reine a crée La Medaille du souverain pour les bénévoles

2015

Prince Philip, le duc d'Édimbourg

Le duc d'Édimbourg a soutenu le travail de la Reine dans son royaume canadien depuis leur mariage en Novembre 1947. Philip a accompagné Sa Majesté sur la plupart de ses retrouvailles canadiennes, mais a également fait un certain nombre de visites sur son propre, ce qui reflète ses nombreux patronages et implications dans notre pays, ce qui inclut le soutien de plus de 40 organisations - par exemple, le Collège des médecins de famille du Canada et Outward Bound Trust-Canada.

Peut-être la plus grande portée de ces engagements a été le Prix du Duc d'Édimbourg au Canada. Fondé en 1956 et établi au Canada en 1962, le programme maintenant s’étende à 140 pays et quelque huit millions de participants, dans le but d'encourager le développement personnel et l'engagement communautaire chez les jeunes. Plus de 44.000 jeunes Canadiens ont participé au Prix en 2015. Le duc a personnellement présenté un grand nombre des certificats d'attribution au niveau d'or (le plus élevé des trois niveaux) dans son rôle de patron et président du programme. Dans sa dixième décennie, SAR a progressivement remis de nombreuses responsabilités du programme à son troisième fils, le prince Edward, comte de Wessex, qui, dans la plénitude des temps, réussira à duché de son père.

Les affectations militaires canadiennes de Prince Philip

Le prince Phillip a également maintenu une participation importante avec les Forces canadiennes. Ceux-ci comprennent ses nominations comme amiral et général honoraire, et son rôle important en tant que colonel en chef des unités suivantes :

  • The Cameron Highlanders of Ottawa - Duke of Edinburgh's Own
  • The Queen's Own Cameron Highlanders of Canada
  • The Royal Canadian Army Cadets
  • The Royal Canadian Regiment
  • The Hamilton Light Infantry (Wentworth Regiment)
  • The Seaforth Highlanders of Canada




Le prince Philip est le colonel en chef du Royal Canadian Regiment

Le retour le plus récent du duc au Canada est venu au cours tourbillon 24 heures à Toronto, le Avril 26-27 2013. À 91, SAR a été saluée par une foule enthousiaste comme il a mené des commémorations du bicentenaire de la guerre de 1812 avec son Royal Canadian Regiment. Lors de la visite, le gouverneur général du Canada lui a décerné les plus hautes distinctions du Canada, celles de compagnon extraordinaire de l'Ordre du Canada et Compagnon de l'Ordre du mérite militaire.

Franche - sa disposition tout au long du règne - deux de ces interventions les plus remarquables dans la vie canadienne ont centré sur la santé et la monarchie. Lors d'un retour au Canada en 1959 où il a rejoint la reine, le duc adressé l'Association médicale Canadienne à Toronto. Anticiper l'engouement de remise en forme par une dizaine d'années, SAR a encouragé une meilleure santé chez les jeunes par "l'éducation physique appropriée dans les écoles, les installations récréatives adéquates ... " avec la critique implicite que pas tous n’était d'accord avec à l'époque.

Plus controversée étaient les commentaires du duc en 1969 lors d’une conférence de presse à Ottawa, à une époque où la place de la monarchie était peut-être la plus menacée au Canada :

La monarchie existe au Canada pour des raisons historiques’ et il existe dans le sens où elle est bénéfique pour le pays ou à la nation. Si à tout moment une nation décide que le système est inacceptable, alors il est à elle de le changer. Je pense qu'il est une idée complètement fausse d'imaginer que la monarchie existe dans l'intérêt du monarque - Ceci est faux. Il existe dans l'intérêt du peuple. dans un sens - nous ne venons pas ici pour notre santé, pour ainsi dire . Nous pouvons penser à d'autres façons de nous amuser ...

Prince Phillip, duc d'Édimbourg
Ottawa, 1969

Ces derniers commentaires ont provoqué un volet typique, mais plus tard, comme l'Encyclopédie canadienne reflète, est venu à être considéré comme encourageant un débat ouvert sur l'avenir de la monarchie au Canada.

Contact

  domsec (@) monarchist.ca
  (1-800) 465-6925
  La Ligue monarchiste du Canada
B.P. 1057
Succ Lakeshore Ouest
Oakville, Ontario L6K 0B2

Média sociaux